Aller au contenu
Accueil » Un week-end en Normandie à la découverte des boucles de la Seine

Un week-end en Normandie à la découverte des boucles de la Seine

    Le parc naturel régional des boucles de la Seine est un endroit plein de charme. D’ailleurs n’a-t-il pas attiré de nombreux peintres impressionnistes ? Au fil de ses méandres, le fleuve traverse l’Eure et poursuit sa balade en Seine-Maritime via Rouen et Le Havre. Les villes traversées par la Seine sont encaissées dans des falaises de craies, où se cachent belles demeures, châteaux et abbayes. Au cours de votre week-end en Normandie, vous allez découvrir les paysages singuliers des boucles de la Seine, mais également un patrimoine préservé, et des lieux vraiment authentiques !


    Visiter Les Andelys et Château Gaillard

    Les Andelys

    Pourquoi dit-on ‘Les Andelys’ ? Eh bien parce qu’il y a 2 villes aux Andelys : le Grand Andely et le Petit Andely. Le Grand Andely c’est plutôt la partie commerçante de la ville, mais on y trouve une superbe collégiale : la Collégiale Notre-Dame.

    Le Petit Andely est un concentré d’histoire, une jolie petite ville de caractère en bord de Seine. C’est ici que domine de son piédestal le célèbre château de Richard Cœur de Lion : Château Gaillard.


    Château Gaillard

    De ce château, construit de 1196 à 1198 à l’initiative de Richard Coeur de Lion, ne restent que des vestiges. Ce château est un chef d’œuvre d’architecture défensive qui a servi à protéger le duché anglo-normand. Après la mort de Richard en 1199, son frère, Jean sans Terre en hérite. Mais en 1204, Philippe Auguste s’empare de la forteresse soi-disant ‘imprenable’, marquant ainsi le rattachement de la Normandie au Royaume de France.

    Le château, classé aux Monuments Historiques en 1862, vaut le coup d’œil! La visite du site est entièrement gratuite sauf le donjon, seule partie payante du château. Ce qui permet déjà de faire une belle balade, et de prendre des photos de l’extérieur du château.

    Pour visiter le donjon, il vous faudra débourser quelques euros, mais honnêtement, on ne voit pas grand chose de plus… On voit l’intérieur du donjon, la tour carrée, le four à pain et le cellier, mais l’endroit n’est pas très grand, et on en a vite fait le tour. Quelques animations sont mises en place, mais la visite est très rapide.

    Le clou de la visite de Château Gaillard se trouve finalement à l’extérieur : c’est la vue époustouflante sur les boucles de la Seine et le Petit Andely en contrebas. Plusieurs points de vue sont accessibles, ce sont de vrais spots photos à ne pas manquer !

    Du haut de ce site, un somptueux panorama sur la vallée de la Seine s’offre à nous. Cet endroit était d’ailleurs très apprécié des peintres impressionnistes qui venaient ici peindre des toiles de la vallée. Et on comprend pourquoi… c’est l’un des plus beaux points de vue sur la vallée de la Seine.

    INFOS PRATIQUES

    • Consultez le site internet Normandie Tourisme pour connaître les jours et horaires d’ouverture
    • Parkings sur place
    • Adresse : Chemin du Château-Gaillard – 27700 Les Andelys

    Se laisser attendrir par les animaux à Biotropica

    Biotropica est un parc animalier qui vaut le détour. Une jolie promenade pleine de tendresse à faire en famille. Ce parc animalier vous embarque pour 3 heures de visite : 5000 m2 de serre tropicale et 9 hectares de parcours extérieur. Ce sont pas moins de 300 espèces végétales et animales que vous trouverez dans ce parc tropical. Vous allez forcément craquer devant les petites bouilles attendrissantes !

    Oiseaux en liberté dans la volière, chauves-souris, ouistitis pygmées, pandas roux, manchots, suricates kangourous… et même le dragon de Komodo. Des espèces surprenantes, certaines que je n’avais jamais vues ailleurs…

    Vous allez traversez la serre tropicale, des vivariums jusqu’à la volière sous une végétation tropicale. L’extérieur vous emmène découvrir 5 territoires : la brousse africaine, le bush australien, la crique des manchots, le jardin asiatique, et la ferme des enfants (plein plein d’animaux tout mignons à caresser). Faire le tour du lac est également très agréable. On peut même pique-niquer sur les tables au bord du lac !

    Biotropica est un endroit reposant, alliant bien-être des animaux et biodiversité, instructif aussi car les soigneurs font régulièrement des animations sur le parc.

    Le parc est situé au sein de la base de loisirs de Lery Poses. On est tenu de payer le prix d’entrée au parking de la base de loisirs (5€) pour accéder à Biotropica. Mais cela dit, la base de loisirs est un lieu agréable, on peut donc y passer la journée et même en profiter pour improviser un pique-nique suivi d’un moment de détente : tour du lac, plage, pédalo…

    • Biotropica – Base de loisirs – Butte de la Capoulade – 27100   VAL DE REUIL
    • Parking commun à la base de loisirs de Léry Poses, payant : 5 euros par véhicule léger
    • Pour plus d’infos 👉 https://www.biotropica.fr/

    Flâner dans le joli village de La Bouille

    La Bouille est un charmant village qui ne laisse pas indifférent. Terre natale de l’auteur de « Sans famille », Hector Malot, ce village des bords de Seine construit au pied d’impressionnantes falaises a séduit de nombreux peintres impressionnistes parmi lesquels Gauguin, Alfred Sisley, Albert Lebourg, Henri Vignet, William Turner et Pierre Eugène Duteurtre.

    Aujourd’hui, de nombreuses galeries d’art sont toujours présentes sur la commune et mettent en lumière le talent de nombreux artistes. Des panneaux explicatifs sont postés au fil des rues à proximité des lieux d’intérêt et permettent de découvrir l’étonnante richesse de La Bouille : habitat, histoire locale, gastronomie, littérature, peinture, dictons…

    La Bouille est un petit havre de paix. On s’y promène, on flâne sur les bords de Seine, on s’aventure dans les ruelles médiévales aux maisons à colombages et à l’architecture typique de la Normandie.

    A la Bouille, vous trouverez des petits restaurants bien sympathiques vous proposant quelques spécialités normandes, idéal pour votre déjeuner du midi.


    Traverser la Seine à bord d’un bac

    Si les ponts normands restent le moyen le plus aisé pour franchir la Seine, nombre de personnes continuent d’utiliser les bacs pour passer d’une rive à l’autre. Il faut dire qu’il n’y a pas toujours un pont à proximité, donc on met la voiture sur le bateau, et c’est parti ! Les bacs en Seine-Maritime constituent une tradition fluviale qui perdure et qui fait la joie des touristes.

    Faire une traversée est un excellent moyen de profiter de la tradition ! La traversée est gratuite, les bateaux sont fréquents donc vous n’aurez en principe pas trop d’attente, et de toutes façons cela fait partie du charme de la balade !

    Sur le parcours que nous vous proposons, vous devrez traverser au moins une fois la Seine. Donc soit vous cherchez un pont (si vous n’êtes pas fans de ce genre de traversée) – le plus proche pour vous rendre à Jumièges étant certainement celui de Rouen – soit vous traversez la Seine par l’un des bacs suivants : Sahurs / La Bouille, Duclair / Berville-sur-Seine, Jumièges / Heurteauville et Le Mesnil-sous-Jumièges / Yville-sur-Seine.


    Explorer l’Abbaye de Jumièges

    Jumièges est un site très touristique qui abrite l’une des plus belles abbayes de France. Cette abbaye a malheureusement servi de carrière de pierres après la révolution, cela explique qu’elle soit en ruines. Pourtant, cette abbaye reste impressionnante et a conservé beaucoup de charme. La nef est encore présente en partie, ainsi que la façade de l’église Notre Dame. On aperçoit encore le style roman, quelques voûtes et chapelles gothiques. L’ensemble est grandiose !

    L’abbaye de Jumièges est un des plus anciens monastères bénédictins de Normandie. Fondée en 654 par Saint Philibert, sur ordre du Roi Dagobert, la construction sera arrêtée par les invasions vikings. La reconstruction sera alors entreprise au XIè siècle mais sera, là encore, stoppée par la Guerre de Cent Ans. Après des siècles de tumulte, c’est enfin au XIXè siècle qu’on redécouvre les lieux et qu’on entreprend alors de les sauvegarder.

    Les 2 tours hautes de 46m, toujours présentes de chaque côté de la nef, s’élèvent fièrement sur le site. L’église à ciel ouvert est grandiose, la perspective dans la nef est absolument magique ! On ne cesse d’admirer cette immensité et de la prendre en photos sous tous les angles.

    La nef est remarquable : le gigantisme, la hauteur des tours, l’immense perspective. On se sent tout petit, on essaie d’imaginer la grandeur des lieux lorsque les moines bénédictins vivaient dans ce domaine. D’ailleurs, pour s’en rendre compte, on peut télécharger l’application Jumièges 3D sur Google Play ou Apple Store, elle permet de visionner l’abbaye avant sa destruction.

    N’hésitez pas à faire la balade autour du parc de 15 hectares, c’est très agréable et il offre une superbe vue sur l’abbaye. On peut même y pique-niquer !

    Le porche qui constitue l’entrée de l’abbaye date du 14è siècle. Le bâtiment d’accueil, lui, abritait anciennement les écuries.

    INFOS PRATIQUES

    • Consultez le site internet de l’Abbaye de Jumièges pour connaître les jours et horaires d’ouverture
    • Tarif à titre indicatif environ 7.50 €
    • Parking en face de l’abbaye
    • Gratuit le premier dimanche du mois (du 1/11 au 28/02)

    Un week-end plein de charme qui permet de s’évader à moins de 2 heures de route de la capitale. Entre nature et patrimoine historique, le site vous promet des beaux moments de découverte !


    Les boucles de la Seine en Normandie… Et après ?

    Vous souhaitez prolonger votre week-end normand ? Partez à la découverte de Giverny : voyage dans l’univers de Claude Monet.

    2 commentaires sur “Un week-end en Normandie à la découverte des boucles de la Seine”

    Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :