PARIS

Les Passages Couverts parisiens, le charme d’autrefois

Envie de charme et d’authenticité en plein cœur de Paris? Aujourd’hui, nous allons partir à la découverte des principaux Passages Couverts parisiens, ces petits passages entre 2 rues qui ont conservé tout leur charme d’autrefois, leurs petites boutiques et leurs bistrots d’antan…chaque passage est un émerveillement!

Nous allons visiter les principaux passages couverts, la majorité (et les plus renommés) se trouvant dans le quartier des Grands Boulevards, du Passage Verdeau à la Galerie Colbert, ceux-là sont à voir absolument! La balade fait presque 4 kms si vous souhaitez les voir tous. Si vous vous y rendez en métro, je vous conseille de descendre à la station de métro Richelieu Drouot Ligne 8 et 9 et de commencer la visite par le passage des Princes.

Lorsqu’on se balade dans les passages couverts parisiens, on a l’impression d’être transporté au 19e siècle! Les passages ont en effet vu le jour à cette période, époque où les rues étaient tortueuses, boueuses et non éclairées. On décide alors de percer des passages au milieu des immeubles, de les couvrir de verrières pour abriter les passants, et de les éclairer. Une vraie avancée pour le commerce qui va alors s’installer dans ces passages et attirer toute la bourgeoisie parisienne de l’époque.

Ces passages sont aujourd’hui une curiosité architecturale typique de Paris. On en compte encore une vingtaine. La  majorité abrite des boutiques, dont certaines ont conservé leur façade du 19è, des salons de thé et restaurants. La visite des Passages Couverts Parisiens est un incontournable de Paris!


Le Passage des Princes – 5 Boulevard des Italiens, Paris 75009

Construit en 1860 à la place du Grand Hôtel des Princes et de l’Europe, ce passage relie le boulevard des Italiens à la rue de Richelieu. En 1985, le passage fut entièrement détruit puis reconstruit en 1995, il est le dernier passage couvert bâti à Paris. Considéré comme le temple du jeu, ce passage couvert abrite de nombreux magasins dédiés aux jouets, au modélisme, et aux jeux vidéo. En entrant par le boulevard des Italiens, on aperçoit une magnifique coupole de verre coloré qui, elle, date des années 1930.


Le Passage Verdeau – 6 rue de la Grange-Batelière, Paris, 75003

Ce passage date de 1847, il a beaucoup de charme avec ses librairies, antiquaires et marchands d’art insolites. On y trouve aussi des restaurants. Ce passage est situé dans le prolongement de deux autres passages très connus : les Panoramas et Jouffroy. Ces passages forment à eux trois un superbe lieu de flânerie. Regardez les belles devantures de magasins anciens et l’impressionnante et haute verrière. La deuxième entrée du passage se trouve au 31 bis rue du Faubourg Montmartre.

Entrée du Passage Verdeau
Le passage Verdeau
Boutique de livres anciens du passage Verdeau

Le Passage Jouffroy – 10-12 boulevard Montmartre, Paris, 75009

Le passage Jouffroy a été construit en 1846. Il est l’un des passages les plus fréquentés de la capitale. Il possède une architecture de fer, une très haute verrière, et un magnifique dallage au sol. On peut y apercevoir une horloge surmontée de la date de construction du passage. Les établissements qui se trouvent dans ce passage sont très variés et parfois surprenants : le musée Grévin, des boutiques originales de livres anciens, de cannes, de jouets anciens, et des galeries d’art. Un autre accès au passage se situe au 9 rue de la Grange-Batelière.

Le passage Jouffroy
Galerie d’Art du passage Jouffroy
Le musée Grévin
La célèbre horloge du passage Jouffroy datant de 1846
Boutique de jouets anciens passage Jouffroy

Le Passage des Panoramas – 11 boulevard Montmartre, Paris, 75002

Un des passages les plus animés de la capitale en raison de ses nombreux bars et restaurants. Le passage des Panoramas, est le plus vieux passage couvert de Paris, il a été construit en 1799 et est inscrit aux Monuments Historiques. Il impressionne par sa multitude de vieilles enseignes et luminaires d’époque. Très connu des collectionneurs pour ses boutiques de timbres, de cartes postales anciennes, de pièces monnaies, et même d’autographes! Restaurants et artisans d’art s’y côtoient aussi. Les boutiques anciennes sont à voir pour leurs magnifiques façades. Essayez de jeter un coup d’œil à l’intérieur du restaurant Victoria Station, ça vaut le coup (et la photo!), et admirez le superbe décor en bois sculpté du café « L’Arbre à cannelle ».

Entrée du passage des Panoramas
La magnifique façade en bois sculpté de ‘l’Arbre à Cannelle’

La Galerie Vivienne – 4 rue des Petits-Champs, Paris, 75002

Certainement la plus belle des galeries parisiennes! Construite en 1823, elle est l’une des plus emblématiques galeries de Paris. Elle est constituée de plusieurs tronçons séparés par des marches, et mène à une rotonde. C’est une galerie luxueuse qui doit sa beauté à sa magnifique mosaïque au sol, sa verrière élégante, et son décor fait de couleurs sobres et de moulures. On y trouve des commerces de prêt-à-porter haut de gamme, de décoration d’intérieur, salons de thés, boutiques de gourmandises, et librairies anciennes. Petite anecdote : au n°13, un imposant escalier mène à l’ancienne demeure de Vidocq, célèbre bagnard français devenu chef de la Police.

La galerie Vivienne
Les mosaïques de la galerie Vivienne

La Galerie Colbert – 4 rue Vivienne, Paris, 75002

C’est l’une des deux plus belles galeries de la capitale avec la galerie Vivienne. Construite en 1823, elle ne ressemble pas aux passages couverts vus auparavant. On entre ici dans un couloir de marbre qui mène à une magnifique rotonde. En son centre se dresse une statue de bronze qui représente Eurydice, l’épouse d’Orphée, et au-dessus une coupole de verre. Aucune échoppe ou restaurant dans cette galerie, c’est sa particularité. Elle appartient à la Bibliothèque Nationale de France et abrite aujourd’hui l’Institut National d’Histoire de l’Art et l’Institut National du Patrimoine. On peut la visiter librement mais un gardien surveille les entrées. La brasserie « Le Grand Colbert », au décor Art nouveau et classée monuments historiques, souvent utilisée pour le cinéma est situé à l’entrée de la galerie.


Le Passage de Choiseul – 40 rue des Petits Champs, Paris, 75002

Ce passage se situe près du Passage des Jacobins. Construit en 1827, il est l’un des plus longs de Paris. Moins de charme que ceux précédemment visités, il n’en reste pas moins joli et très fréquenté. Rénovée en 2013, sa longue verrière attire l’œil dès l’entrée, et on y découvre aussi quelques belles façades anciennes. Ce passage est très fréquenté pour plusieurs raisons : proximité du quartier de l’Opéra, nombreux restaurants notamment le Bio Burger, et le théâtre des Bouffes Parisiens qui donne sur le passage. On peut aussi s’y reposer dans un Bar à sieste! Louis Ferdinand Céline vécut dans le passage de Choiseul entre 1899 et 1907.   Deux autres entrées : 23 rue Saint-Augustin et 40 rue Dalayrac.

L’entrée du passage de Choiseul

Le Passage des Jacobins – 1 Passage des Jacobins, 75001 Paris

Ce passage est le seul de la visite qui n’a pas été construit au 19è siècle, il n’a pas traversé des siècles d’histoire et n’a pas le charme des passages d’antan. Alors pourquoi vous en parler? En effet, ce passage couvert est tout jeune, créé en 2002, il a été construit tout en verre. L’architecture de sa verrière rappelle celle des passages couverts du XIXe siècle. Il remplace un immense garage délabré des années 1960, et traverse la place du marché Saint-Honoré. Un bel exemple d’une architecture moderne basée sur celle des passages couverts du 19è.

La passage des Jacobins

La Galerie de la Madeleine – 9 place de la Madeleine, Paris, 75008

La construction de cette galerie date du 19è. C’est une galerie élégante, pas de longue verrière, mais une architecture plus sophistiquée, un superbe dallage au sol, et de belles lampes lui donnent beaucoup d’allure. Elle abrite de nombreuses enseignes de luxe et des restaurants. On peut également y accéder par le 30 rue Boissy d’Anglas.


Le Passage Puteaux – 31 rue de l’Arcade, Paris 75008

Situé près de la Madeleine, un petit passage discret qui n’a pas la notoriété des grandes galeries parisiennes. Ouvert en 1839, le passage Puteaux est vite tombé dans l’oubli , avec ses 29 mètres de long et une verrière qui ne couvre que la moitié de l’allée. Mais ne manquez pas d’aller le visiter car il a tout de même beaucoup de charme et est redevenu plus populaire depuis quelques années grâce aux jolis bistrots qui s’y sont installés.


Voilà une agréable balade dans les passages couverts. N’hésitez pas à avoir l’œil partout lors de votre visite car il y a une multitude de détails à observer sur les façades et les boutiques. Regardez le sol et la verrière de chaque passage, ils sont tous différents et valent vraiment le coup d’œil.

Attention, c’est une visite à prévoir en journée, car les passages couverts ferment la nuit, et certains ferment même déjà en soirée.

Je vous souhaite une agréable découverte!

1 réflexion au sujet de “Les Passages Couverts parisiens, le charme d’autrefois”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s